AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Offre de Prêt: michaudlaurentcharlesmarcel@outlook.fr
Hier à 18:04 par Michaud1

» coucou un nouveau !, La solitude me pèse au point d'être triste
Mar 15 Aoû - 21:57 par Noé G.

» Il faut que ça change
Lun 14 Aoû - 23:20 par mycky

» Présentation et besoin de parler
Lun 14 Aoû - 23:14 par mycky

» Nouveau, pret à renconter du monde!
Lun 14 Aoû - 23:08 par mycky

» Noé : présentation
Mer 2 Aoû - 13:47 par Noé G.

» Seule depuis toujours, je voudrais changer...
Dim 30 Juil - 19:31 par Noé G.

» Juste un grand vide
Dim 30 Juil - 19:15 par Noé G.

» Besoin de discuter
Jeu 27 Juil - 22:19 par mycky

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 58 le Mer 6 Oct - 18:14
Statistiques
Nous avons 2162 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Michaud1

Nos membres ont posté un total de 17493 messages dans 1517 sujets

Partagez | 
 

 Présentation...sans trop y croire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandy27



Nombre de messages : 2
Localisation : evreux
Points : 4
Date d'inscription : 29/01/2017

MessageSujet: Présentation...sans trop y croire.   Dim 29 Jan - 11:01

Pour raconter mon histoire en quelques mots c'est assez compliqué.
Déjà comment expliqué que je me sente aussi seule quand je suis maman de 4 merveilleux enfants de 5 à 13 ans et demi et toujours mariée à leur père.
Mon père est décédé 3 mois avant la naissance de mon premier. Mon frère est parti vivre à 900 km peu après. Ma mère...c'est compliqué...disons juste que même si j'ai toujours des contacts réguliers avec elle, nous n'avons pas une relation mère fille, ou plutôt si, mais c'est moi la mère dans notre relation. Compliqué!
Depuis toute petite je me suis toujours sentie différente, en décalage avec les autres. Je n'ai jamais trouvé ma place nulle part. Je n'ai jamais eu de meilleure amie, j'avais un meilleur ami. Je l'ai épousé Smile
J'ai une famille côté paternel que j'adore mais réparti un peu partout en France je les vois aussi souvent que je peux. On se donne des nouvelles, mais en fait c'est surtout moi qui leur en donne.
Première sensation de solitude, personne ne m'appelle, personne ne se préoccupe de savoir comment je vais. Même ceux qui ne travaillent pas forcément. Après je sais qu'entre eux ils prennent des nouvelles car j'en donne à certains, mais voilà, j'aimerai un signe de vie.
Ma belle famille n'est pas famille pour un sous.
Depuis ce Noël sensation de vide encore plus intense que d'habitude. Ma mère a trouvé un compagnon, grand bien lui fasse...mais elle a totalement oublié qu'elle avait une fille et ne cesse de vanter à quel point la famille c'est merveilleux, avec sa famille à lui...tandis que moi je reste encore seule.
Mon mari est associal, il n'a pas d'amis et n'en veut pas. Quand j'essai de nouer contact avec quelqu'un c'est limite s'il ne me crie pas dessus. J'ai lutté ces dernières années et boom, trois mauvaises expériences font que maintenant c'est dur de le faire changer d'avis.
Je parle à plein de monde, mais personne pour qui je compte.
J'ai toujours cette sensation d'être à part sans jamais savoir si ça vient de moi, ou d'eux, une incompatibilité, un mode de fonctionnement, des choses que je dirai...je ne sais pas.
Je les vois toutes se fréquenter, se recevoir, s'apprécier, et moi...à part!
Après la différence c'est encore creusée avec mes enfants... les 3 premiers ont été décrété à HPI, de là les psys décrètent que leur père et moi sans doute aussi et que sans doute cette incapacité à nouer des relations viendraient de ça...mais je ne me sens pas mieux de le savoir.
J'ai des contacts de longues dates, des très bonnes copines, mais jamais marraines, jamais témoins, jamais celle à qui on pense pour une soirée entre filles, pour un jour de l'an...après elles sont toujours partante pour venir manger à la maison, elles sont très gentilles, c'est juste que j'ai la sensation que j'ai plus d'amitié pour elles que elles pour moi.
Je sais pas si c'est clair tout ça. Dans ma tête pas trop.
J'ai 42 ans, maman au foyer depuis 5 ans, par choix, mes enfants ont besoins d'accompagnements, à la campagne, par choix aussi puisque la masse, le travail, ne m'ont jamais apporté un mieux être, au contraire!
Je sens bien que c'est moi qui suis différente, anormale, mais je ne sais pas comment faire avec!
Revenir en haut Aller en bas
Noé G.

avatar

Nombre de messages : 130
Age : 30
Localisation : Lyon (faites signe si vous aussi)
Points : 136
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: Présentation...sans trop y croire.   Dim 29 Jan - 18:18

Bonjour Sandy.

Moi j'ai trois colocataires, et je me sens isolé quand même. Je comprends très bien que tu te sentes seule, même entourée.

@Sandy27 a écrit:
Première sensation de solitude, personne ne m'appelle, personne ne se préoccupe de savoir comment je vais. Même ceux qui ne travaillent pas forcément. Après je sais qu'entre eux ils prennent des nouvelles car j'en donne à certains, mais voilà, j'aimerai un signe de vie.

@Sandy27 a écrit:
Je parle à plein de monde, mais personne pour qui je compte.
J'ai toujours cette sensation d'être à part sans jamais savoir si ça vient de moi, ou d'eux

Je me reconnais bien là-dedans. Peut-être qu'en effet certaines personnes te mettent à part, et que d'autres ne le font pas mais tu en as l'impression quand même. Je sais que je peux m'isoler par bête habitude, dans un groupe, même quand ce sont des gens qui voudraient mieux me connaître. Et forcément, sortir soi-même du groupe, ça leur envoie le message qu'on a pas envie d'en faire partie, même si en fait on en crève d'envie...
Je pense que j'ai fait ça avec mes colocs. Et je saurais pas dire, aujourd'hui, à quel point ils m'isolent et à quel point je m'isole moi-même. C'est difficile d'avoir l'esprit clair, je trouve, quand tout ressemble à un combat.

En fait j'ai quelques rares amis pour qui je sais que je compte, mais géographiquement super loin. Du coup j'en profite pas. Et quand on s'envoie un mail ou qu'on se téléphone (pour ceux qui sont en France), je vois bien ce que je manque. Ça me fait constater à quel point ceux qui sont géographiquement accessibles ne font aucun effort, à quel point mes relations avec eux sont creuses et décevantes. Mes seules vraies amitiés je les vis par emails, alors je suis en totale pénurie de chaleur humaine...

@Sandy27 a écrit:
Après la différence c'est encore creusée avec mes enfants... les 3 premiers ont été décrété à HPI, de là les psys décrètent que leur père et moi sans doute aussi et que sans doute cette incapacité à nouer des relations viendraient de ça...mais je ne me sens pas mieux de le savoir.

HPI c'est Haut Potentiel Intellectuel ? C'est vrai, ça rend les relations sociales plus difficiles. Ça rend pas moins intéressant, ça rend moins comme les autres. moi j'ai grandi avec un peu plus de facilités que les autres, pas grand chose, mais quand même j'ai senti le fossé. Ça s'est tassé à la fin de mon lycée, ça ne se voit plus maintenant et je sens bien que c'est une difficulté en moins.

Par contre je sens toujours que j'ai une sensibilité émotionnelle plus forte, qui me joue des tours, et qui rend tout ce qui est relationnel beaucoup plus difficile, jusqu'à être complètement incompris.

@Sandy27 a écrit:
Je sens bien que c'est moi qui suis différente, anormale, mais je ne sais pas comment faire avec!

Différente sûrement, par contre "anormale" c'est un jugement un peu dur que tu te donnes. Tu es en dehors de la masse, et quelque part, il n'y a rien de plus sain et de plus normal. Ça peut t'amener à rencontrer des gens eux aussi en dehors de la masse, avec qui tu ne te sentirais pas différente. Vaut mieux ça que d'essayer de t'intégrer à des groupes qui ne te plaisent pas.

Ton mari ne veut pas se faire d'amis ok, mais il te laisse en chercher pour toi sans faire d'histoires, au moins ?

Bon courage pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Sandy27



Nombre de messages : 2
Localisation : evreux
Points : 4
Date d'inscription : 29/01/2017

MessageSujet: Re: Présentation...sans trop y croire.   Mar 14 Fév - 16:09

Bonjour Noé G.

Tout d'abord désolée de ne pas avoir répondu plus tôt.
Les journées sont passées très très vite avec les vacances scolaires ça se tasse un peu.

Pour te répondre. Je sais que je ne me suis pas mise à part mais que cela se fait naturellement parce que je sens la différence.

J'ai autour de moi plusieurs femmes très gentilles soit dit en passant, mais qui ont des habitudes de vie très différentes des miennes. Notamment ce groupe de sportives qui se rejoint 3 fois la semaine pour courir ensemble et une chose en entrainant une autre se retrouve les soirées etc. Elles sont toutes très charmante et sont à fond dans la spontanéité avec des horaires de boulot particuliers qui font qu'elles mettent leurs enfants à la cantine et peuvent vivre en toute spontanéité la journée. Ma vie à moi est beaucoup plus réglementée, deux de mes enfants ne mangent pas à la cantine, pour des raisons financières mais aussi parce que ma fille ne mange rien, ça lui pose des problèmes de santé, je dois la reprendre pour savoir ce qu'elle mange, j'ai essayé la cantine, elle rentrait en ayant seulement une saucisse dans le ventre. Après les soirées, ces mêmes femmes confient leurs enfants à leurs conjoints et font des petites soirées filles, mes soirées à moi sont rythmées par les activités des enfants 3 jours par semaine et par le sport de mon conjoint les deux autres jours. Donc la aussi dur de participer...si tenté qu'elles m’appelleraient pour les accompagner.
J'aimerai leur dire tiens je viens, matériellement c'est chaud, mais ensuite, je ne suis pas certaines que j'apprécierai le contexte.
Je ne trouve pas une personne avec qui je me sente bien, enfin si...une...mais elle travaille tout le temps, même le week end, elle est maman célibataire on grappille le temps qu'on peut.
Et puis il y a ce décalage, j'ai un humour particulier, assez acerbes, piquant, mais jamais tourné contre mon auditoire, peur de les blesser, mais je sais que certaines ne comprennent pas forcément. Et puis il y a cet autre aspect. Un jour de bouche à oreille m'est revenue une remarque d'une personne qui se plaignait que je sais tout. Depuis, j'écoute et ferme ma bouche, même si effectivement j'ai des connaissances précises sur le sujet. Je ne veux pas donner l'impression de me sentir supérieur, d'autant qu'intérieurement je ne me sens pas à la hauteur la plupart du temps. Il y a un décalage énorme entre ce que les gens perçoivent de moi et ce que je pense de moi même.
Sinon HPI, oui c'est haut potentiel intellectuel. Alors merci M6 pour l'image faussée véhiculée par leur émission, les HPI sont rarement des petits génies tel que vu à la télé. Par contre ce sont des enfants en soif d'apprendre tout le temps. Dimanche nous étions en voiture, et mon fils de 9 ans me dit : "Maman tu sais que la Joconde n'est pas fini en fait?" (bon je ne savais pas) "Son épaule n'est pas finie" Et celui de 10 ans rajoute "Oui la terre rouge n'est pas terminée" pour conclure celui de 13 "Léonard de Vinci n'a jamais offert le tableau à la Joconde parce qu'il estimait qu'il ne le finissait pas" Alors quand on est le lundi matin et que les personnes me racontent leur week end je ne peux pas partager avec eux. Quand ils me racontent comment leur enfant à "fait une crise", je ne peux pas non plus, j'ai 4 enfants, j'ai du imposer un rythme, un fonctionnement, ils sont hypersensibles (c'est lié à la précocité) du coup on a beaucoup de dialogue pour que ça fonctionne et quand on est face à un obstacles, une contrariété, on dialogue, on explique, bien avant la sanction, nous sommes dans l'écoute, le partage, et ça la plupart des parents ont du mal à comprendre, donc quand je leur raconte une situation je me prends régulièrement un : "moi ça aurait été vite réglé" "moi je ne les écoute pas". Et quand outrée qu'un taser ait pu rester dans le cartable d'un élève de CM2 sans qu'aucun enfant hormis le mien n'aille prévenir un parent, je les mets face au danger de l'absence d'écoute, là encore j'ai tort à leurs yeux. Je n'insiste pas...à quoi bon... Mais du coup, à part parler de la pluie et du beau temps, je ne parle de rien. Je n'ai pas de boulot, je ne cherche pas à en avoir pour l'instant, je suis déjà très occupée par mon travail de maman, donc à part parler de mes préoccupations sur l'éducation des enfants, de l'absence de prise en compte de la précocité dans les écoles, sur l'écologie, ou la politique intérieur, ou la aussi le décalage est énorme puisque tout le monde est d'accord pour dire que ça ne fonctionne pas mais personne n'est près à agir pour renverser le mode de fonctionnement classique et habituel de quoi je pourrai leur parler. Donc je les écoute, parler de leur travail, de leur soucis, de leurs soirées, de leurs enfants et de leurs matchs de foot de tennis etc.. Je prête mon épaule, je prête mon oreille, mais quand j'ai pas la pêche, les regards se détournent, les oreilles se ferment.... Du coup mes relations d'amitié si on peut les appeler ainsi sont toutes sur le mêmes modèles, moi qui soutient et moi qui suis seule.
Je sais que je laisse la situation s'installer, ces dernières années j'ai même eu à en souffrir puisque deux personnes m'ont donnée leur amitié, avant de me jeter comme une mal propre, faisant souffrir ma famille avec moi. Du coup, mon mari, associal depuis des années, refuse que je fasse venir quiconque de nouveau dans notre cercle, et même si je le comprends, j'en souffre. Je lui en ai parlé, il comprend mais est réticent.
Je sais bien que c'est moi le soucis, j'ai essayé de me faire aux autres, de devenir comme eux, elles, de m'adapter, mais je n'étais plus moi et je souffrais encore. Au final j'ai l'impression que quoi que je fasse, je serai seule. Soit je m'adapte et je me perds, soit je reste moi et je ne conviens pas aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Noé G.

avatar

Nombre de messages : 130
Age : 30
Localisation : Lyon (faites signe si vous aussi)
Points : 136
Date d'inscription : 22/01/2017

MessageSujet: Re: Présentation...sans trop y croire.   Mar 28 Fév - 16:52

Bonjour Sandy,

Ouais c'est une situation compliquée...

Je pense que déjà y a un truc assez clair, c'est que si tu acceptes de ne rencontrer personne, comme le voudrait ton mari, tu vas rester malheureuse. T'as besoin d'essayer, même si ça rate encore, et il faudra bien qu'il l'accepte. Même s'il préfère rester en dehors de tout ça.

@Sandy27 a écrit:
Un jour de bouche à oreille m'est revenue une remarque d'une personne qui se plaignait que je sais tout. Depuis, j'écoute et ferme ma bouche, même si effectivement j'ai des connaissances précises sur le sujet. Je ne veux pas donner l'impression de me sentir supérieur, d'autant qu'intérieurement je ne me sens pas à la hauteur la plupart du temps. Il y a un décalage énorme entre ce que les gens perçoivent de moi et ce que je pense de moi même.

En tenant compte à ce point d'une remarque d'une personne, pour moi tu contribues à te mettre à l'écart. La vérité c'est que tu n'es ni supérieure ni inférieure, tu es une humaine, ni plus ni moins, et eux aussi. Je sais que ça fait cliché dit comme ça. Mais j'ai moi-même passé des dizaines d'années à chercher l'équilibre entre ma peur d'avoir l'air supérieur, mon idée de ce que les autres voulaient voir de moi, et ma certitude viscérale de valoir moins. Or on peut pas mesurer les gens comme ça.
T'as plus de savoir qu'eux sur certains sujets, soit. Bah voilà, c'est tout, c'est comme ça. Ça ne fait de toi ni un génie ni un monstre, y a rien à cacher et rien à mettre sur le devant de la scène.

Je sais plus qui disait ça : ce que quelqu'un dit sur toi, ça raconte une histoire sur lui, pas sur toi. Peut-être que c'est quelqu'un qui se trouve bête, peut-être qu'il a souffert de l'arrogance d'un proche, peut-être qu'il aurait aimé être "celui qui a de la culture", on sait pas, en tout cas sa remarque parle de lui. Y a que toi qui sais quelle fierté tu retires de tes connaissances ou pas. Si tu les caches pour faire plaisir, tu deviens moins authentique, un peu fausse, et ça crois-en mon expérience, ça aide pas à garder ses amis.

Par contre oui l'humour acerbe faut se méfier. Ça passe très bien tant que tout le monde sait que c'est seulement de l'humour, mais c'est facilement pris pour de la demi-vérité. Moi j'ai arrêté toute forme d'humour avec un sujet de moquerie, après quelques mauvaises expériences. Du coup je suis beaucoup moins drôle qu'avant, mais je risque de blesser personne, et ça peut pas se retourner contre moi. Je préfère.

@Sandy27 a écrit:
Je sais bien que c'est moi le soucis

Non, c'est pas toi le souci. Le souci c'est que tu es malheureuse parce que tu es seule. Mais tu as pas besoin de changer pour mériter mieux.

T'as essayé le monde associatif ? Du genre, défendre une cause qui te semble importante ? Ok ça va encore te donner la place de la personne qui aide. Par contre, pour une fois, ça serait en étant entourée de personnes qui te ressemblent un peu plus. Des personnes qui savent aider et écouter, qui ont l'énergie et l'engagement de le faire, qui ont des valeurs loin du superficiel et des convictions. J'ai l'impression que c'est le genre de personnes qui te manquent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation...sans trop y croire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation...sans trop y croire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codes, VP, réductions... : tous vos bons plans pour vous looker sans (trop) se ruiner !!
» Problème de chocolat trop liquide.
» café sans perco ?
» présentation
» Chèque sans provision : que faire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NE RESTEZ PAS SEUL :: PRESENTATION en quelques mots (connectez-vous afin de voir entièrement le forum et d'y participer)-
Sauter vers: