AccueilPublicationsFAQS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Noé : présentation
Mer 30 Aoû - 22:06 par Fannylou

» Présentation et besoin de parler
Sam 26 Aoû - 19:29 par Anaelle

» coucou un nouveau !, La solitude me pèse au point d'être triste
Mar 15 Aoû - 23:57 par Noé G.

» Il faut que ça change
Mar 15 Aoû - 1:20 par mycky

» Nouveau, pret à renconter du monde!
Mar 15 Aoû - 1:08 par mycky

» Seule depuis toujours, je voudrais changer...
Dim 30 Juil - 21:31 par Noé G.

» Juste un grand vide
Dim 30 Juil - 21:15 par Noé G.

» Besoin de discuter
Ven 28 Juil - 0:19 par mycky

» Juste quelques mots dans le vide.
Ven 14 Juil - 23:15 par Noé G.

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 58 le Mer 6 Oct - 20:14
Statistiques
Nous avons 2161 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est lapetitemure

Nos membres ont posté un total de 17482 messages dans 1510 sujets

Partagez | 
 

 Solitude pesante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albeken

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Localisation : 66
Points : 5
Date d'inscription : 20/02/2017

MessageSujet: Solitude pesante   Lun 20 Fév - 17:10

Bonjour, bonsoir.

Je suis une éternelle solitaire, je m'appelle Sarah. Je n'ai jamais eu de véritable ami(e) et j'arrive à saturation.
Je passe mes journées chez moi, avec mon petit chien. J'ai fêté le nouvel an en tête à tête avec une bouteille de Whiskey et je n'ai pratiquement aucune vie sociale depuis mes 13 ans. J'aimerais connaitre l'amitié. Une personne avec qui passer de bons moments, et sortir un peu. Cette solitude que j'ai longtemps appelé "Ma plus fidèle amie" a certes ses côtés positifs, mais à la longue elle me détruit progressivement.
J'ai l'impression de passer à côté de ma vie, je suis absolument léthargique et je déteste ce que je deviens. Pourtant, je sais que je peux avoir la joie de vivre, faire les 400 coups, j'aime m'amuser, découvrir, entretenir mon côté décalé.

Si tu es une jeune femme de mon âge qui est tout aussi seule que moi, habitant dans le 66, que tu te retrouves un peu dans mon message et aimerais me connaître, ma boite mail est ouverte!
Revenir en haut Aller en bas
mycky

avatar

Nombre de messages : 163
Age : 26
Localisation : Chez les bisounours
Points : 193
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Lun 20 Fév - 19:48

Hello Albeken,

Pourquoi n'essaierais-tu pas des activités qui te plaisent ? Si tu aimes danser, faire du sport, bouquiner... Les associations sont parfaites pour faire des rencontres Wink
Il y a également OVS (On va sortir), je ne l'ai jamais testé personnellement, mais ce site a une bonne réputation.
Si tu es casanière, tu peux toujours tester les sites de rencontres (en précisant que tu cherches des femmes pour "amitié / discussions" puisque tu cherches des femmes).
Si tu travailles, tu peux toujours proposer une soirée avec tes collègues, ce qui t'ouvrira des portes vers de nouvelles connaissances.

Enfin bref, ne désespères pas, je suis certain que tu trouveras une oreille attentive avec qui tu pourras échanger.
Revenir en haut Aller en bas
Noé G.

avatar

Nombre de messages : 134
Age : 30
Localisation : Lyon (faites signe si vous aussi)
Points : 140
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Mar 28 Fév - 19:44

Salut Albeken, et bienvenue.

On dirait que tu as envie de faire plein de trucs, mais pas l'énergie nécessaire. Je me retrouve assez là-dedans : je sens bien que ma solitude me pompe beaucoup d'énergie, alors qu'il me faudrait de l'énergie pour trouver des gens. C'est pas pratique.

À ton avis, qu'est-ce qui t'empêche de profiter de la vie ? Cette léthargie, tu sais d'où elle vient ? T'as une idée de ce qui t'a rendue si seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Albeken

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Localisation : 66
Points : 5
Date d'inscription : 20/02/2017

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Jeu 2 Mar - 10:42

Salut Mycky,

J'habite, il faut dire, dans un endroit où il n'y a pas beaucoup de choses à faire. J'aime lire, oui, mais à part "Le club de l'amitié" qui réunit tous les "3ième âge" du quartier, il n'y à rien de bien intéressant. J'avais aussi essayé le club de tir, parce que je suis passionnée d'armes, mais là encore, rassemblement de chasseurs myosines. Je me suis vite découragée. Je préfère faire les choses dans mon coin, apprendre par moi même, ou alors avoir un "partenaire" avec qui me lancer...
J'avais fait un tour sur OVS il y'a longtemps et ça n'avait pas du m'interpeller... Quant à Internet et les sites de rencontres, c'est bien plus porté sur les relations amoureuses ou juste sexuelles. Donc...
Je ne travaille pas, je n'ai pas le courage... Je me sens mentalement incapable d'y arriver, pour le moment.

Salut Noé, et merci !

Oui, je déborde intérieurement d'énergie, mais le corps et le mental ne suivent pas. C'est étrange. En fait, il me faudrait juste rencontrer une personne qui serait le déclic de sorties, qui "m'aiderait" à faire revivre la "vraie" Sarah qui s'est enfouie au fond de moi.
Non, ce n'est pas pratique. On me dit souvent "Eh bien sors ! Tu rencontreras des gens." Oui, c'est bien gentil. Mais où est la motivation/l'énergie pour sortir quand on est seule, et globalement bien déprimée ?...

Je pense sincèrement que c'est un gros, gros manque de confiance en moi. J'ai souvent fait le tour de la question, durant mes longues journées de solitude. La léthargie, je crois que c'est juste de l'abandon. Une perte d'espoir. Je suis intimement convaincue que les choses n'iront jamais bien pour moi. Que les gens finiront tous par partir, me lâcher, et jusque là c'est bien ce qui s'est passé. C'est un cercle vicieux, évidemment; plus tu as peur de l'abandon et plus tu l'attires. Après, il y'a bien sur des problèmes d'ordre psychologique qu'il faudrait que je règle. Qui sont tous venus à cause de cette solitude, de cette dépression.
Pour ce qui est d'être si seule... Je ne sais pas comment c'est possible de l'être à ce point. Les autres ont tous au moins un ami avec lequel ils ont une belle amitié. Moi, je n'ai rien, personne. Je crois qu'inconsciemment, à une période de ma vie, j'ai fais le vide autour de moi. Et je ne cherche pas non plus à retenir certaines personnes. Mais... J'aurais aimé avoir quelqu'un qui se "batte" pour rester à mes côtés. Et pas l'inverse, pour une fois.
De toute façon, je n'ai rien à offrir. Rien qui vaille le coup de rester. Juste une dépression plutôt lourde à porter, et ma solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Noé G.

avatar

Nombre de messages : 134
Age : 30
Localisation : Lyon (faites signe si vous aussi)
Points : 140
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Jeu 2 Mar - 15:10

T'as l'air plutôt lucide sur ta situation, c'est déjà une bonne partie du boulot de fait !

Je me reconnais assez dans ce que tu dis, sauf que moi ça m'est globalement apparu quand j'ai perdu les seuls amis que j'ai jamais eus. Je pensais que j'allais enfin bien puisque j'avais des amis, mais c'était surtout un pansement sur les problèmes que j'avais profondément. J'ai pas vu que j'étais en dépression, j'ai pas vu que ma peur de l'abandon me rendait dépendant affectivement, j'ai pas vu que mon estime de moi-même était excécrable.

Ça m'a fait me comporter pas très bien, et de manière pas très claire. Ils ont interprété ça comme une envie de leur nuire, et ils m'ont foutu dehors. Fallait bien que je pe retrouve seul face à moi-même un jour ou l'autre de toute façon.

C'est chiant je sais, mais il faut pas que tu attendes que quelqu'un d'autre t'apporte un déclic ou autre. Parce que ça voudrait dire que si tu perds cette personne, tu retombes au fond des ténèbres. Du coup ta peur de l'abandon va tout gâcher.
Comme tu dis, ton vrai problème, c'est un manque de confiance en toi, et les autres ne pourront que mettre des pansements dessus. Ton rapport entre toi et toi, tu dois le gérer seule.

Albeken a écrit:
Les autres ont tous au moins un ami avec lequel ils ont une belle amitié. Moi, je n'ai rien, personne.
Albeken a écrit:
De toute façon, je n'ai rien à offrir. Rien qui vaille le coup de rester. Juste une dépression plutôt lourde à porter, et ma solitude.

Je pense que beaucoup de gens ont moins à offrir que toi, et sont quand même moins seuls. Juste parce qu'ils ne sont pas persuadés d'avoir rien à offrir.

Tu sembles te considérer inférieure à n'importe quel autre humain. Ça crée forcément un décalage, puisque ça te rend différente dans n'importe quel groupe de personnes. Moi aussi j'ai cette certitude profonde, elle est difficile à faire bouger.

Albeken a écrit:
J'aurais aimé avoir quelqu'un qui se "batte" pour rester à mes côtés. Et pas l'inverse, pour une fois.

Purée ça aussi je comprends, quand je me suis battu pour ne pas perdre tous mes amis, je me suis retrouvé face à un mur de silence généralisé, à me sentir le seul à accorder de l'importance à ce qu'on avait vécu. C'est difficile.

Je sais toujours pas pourquoi personne ne s'est battu pour moi. Mais j'ai compris pourquoi j'avais autant besoin de ça : parce que moi-même je ne me battais pas pour moi.

Un truc que j'ai appris en lisant John Bradshaw : l'abandon, ça concerne les situations de dépendance. On peut être abandonné par ses parents quand on a 3 ans, ou par son régiment au milieu d'une bataille, mais perdre un ami ce n'est pas un abandon, ça ne crée pas de danger. Du moins tant qu'on a pas une dépendance affective mal placée.
La terreur d'être abandonné, en tant qu'adulte, par les gens autour de soi, elle ne peut trouver sa source que dans un auto-abandon. La vraie Sarah enfouie au fond de toi, c'est pas qu'une image, c'est une vraie entité. Et la Sarah consciente ne répond pas à ses besoins. En la dépréciant, et sûrement en la censurant, tu crées un auto-abandon, et tu as besoin de quelqu'un pour s'en occuper à ta place.

Beaucoup beaucoup de monde vit ça, c'est difficile d'avoir de l'estime et de la compassion pour soi quand on connaît ses propres défauts et toutes ses propres erreurs.

Mais y a pas d'autre solution, tu dois être la première à te battre pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Madge



Nombre de messages : 35
Points : 39
Date d'inscription : 19/03/2017

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Dim 19 Mar - 17:02

Bonjour Sarah
Je viens de m'inscrire sur ce site, et quand j'ai lu tes messages, je me suis dis : tiens voila ma jumelle....
Je m'appelle Florençe, et je suis comme toi, je suis seule . J'ai deux enfants qui sont grand et qui fond leur vie. Pas de famille, pas d'amis, un boulot de merde, des collègues ininterressant ,
Comme toi, personne ne se bat pour moi, personne ne prend de mes nouvelles, personne ne s'inquiète , je suis invisible.
Et enfin comme toi, si je rencontre une personne qui est là pour moi, je suis prête à faire les 400 coups avec.
Pour ma part je me suis fais une raison, je me suis poser dans ma solitude, je fais du sport, j'essaie de voir des êtres humains, et je suis persuadé que je n'ai pas droit au bonheur, donc je ne le cherche plus .sa me facilite les choses. Je suis seule, je finirai seule , voila...... J'ai appris à faire tout toute seule, et à me motivée pour sortir.
De temps en temps je vais au cinéma, je fais un peu de shopping, je vais boire un cafe en terrasse quand il fais beau, je m'habille bien, talons un peu de maquillage et je décide de profite de ma journée, je part en vacance seule, mais je profite de la mer, j'ai beaucoup travaillé sur ma situation de femme complètement invisible et sa ma permis de voir la vie seule autrement. Attention, je te dis pas que c'est bizance tout les jours, mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour ne pas penser au côté obscur .c'est une motivation de chaque jours qui est parfois épuisant , mais si tu trouve la force que tu as en toi pour te motivée un tout petit peu chaque jours, pour reprend confiance en toi, alors un petit conseil..
Chaque matin quand tu te lève tu te donne un objectif, un pas après l'autre, un petit objectif pour commencer, tu sort pour acheter ou faire quelque chose, chaque jours, tu te donne un objectif, celui que tu veux, mais tu le fais. Tu sera fière d'avoir tenu bon, tout les jours tu sera fière d'avoir atteint cet objectif.

Tiens bon, courage.
J'espère à bientôt


Revenir en haut Aller en bas
Albeken

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 31
Localisation : 66
Points : 5
Date d'inscription : 20/02/2017

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Dim 26 Mar - 15:24

Noé -> Je n'arrive vraiment pas à me battre pour moi. Je ne trouve aucun intérêt à vivre pour moi-même, puisque je n'ai qu'une envie; c'est de disparaitre... Si j'avais d'ailleurs eu l'opportunité de le faire, je n'existerai plus depuis longtemps...
C'est pour ça, le petit chien. Pour avoir une raison de vivre. Il m'apporte beaucoup, mais la blessure est tellement grande que ça n'améliore pas vraiment mon état... C'est vraiment dur, j'arrive à un mal tel que je devrais me faire prendre en charge... J'attends surement qu'une personne me sauve, mais elle n'arrivera jamais.

Madge -> Bonjour Florence, je viens de lire ton post dans la rubrique présentation, est moi aussi, je me suis retrouvée parfaitement dans tes mots...
Le plus dur, c'est cette invisibilité. J'ai souvent l'impression d'être un meurtre à moi toute seule. Que ma famille, mon entourage, deviennent des témoins silencieux...
Ma solitude dure depuis mes 12 ans... Pendant une période, j'arrivais à me dire "C'est pas si mal, de toute façon tu ne risques plus rien, plus d'abandon ni de déception. De toute façon, tout le monde finit par partir." Mais en ce moment, je craque... J'ai l'impression d'avoir atteint le bord du gouffre, parfois je sens même que c'est la "fin"...
Je vois ce que tu veux dire. Peut-être que si j'arrivais à sortir aussi, je le vivrai autrement. Mais ça semble au dessus de mes forces...
J'ai repris l'écriture depuis quelques jours. Alors, j'essaye de me dire "Allé, écris un peu, tu auras au moins fait ça." Mais je suis un tel échec. Un tel déchet.




- Cette année, c'est juste une horreur. J'essaye, vraiment, j'essaye de m'en sortir. Je parlais énormément avec un garçon depuis Janvier, mais je n'ai plus de nouvelle depuis + d'un mois. J'ai essayé de faire de la traduction, d'écrire. De me lancer dans une passion que j'ai, mais rien, absolument rien n'est concluant. Que des refus. j'ai l'impression que tout est contre moi. Que tout me pousse hors de ce monde. Que le monde même me rejette. Mes appels à l'aide, personne n'en tient compte. je pourrais mourir sous les yeux de tous sans que personne ne réagisse. Je vais atrocement mal. Et rien
n'est fait pour que ça s'arrange...
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric gard



Nombre de messages : 400
Age : 45
Localisation : Beaucaire 30
Points : 400
Date d'inscription : 13/06/2016

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Dim 26 Mar - 15:48

La vie est cruelle...on prend des coups, ça donne la rage...et hop voila qu' intervient le courage !!!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Noé G.

avatar

Nombre de messages : 134
Age : 30
Localisation : Lyon (faites signe si vous aussi)
Points : 140
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: Solitude pesante   Dim 2 Avr - 17:55

Salut Albeken,

Tu dis que as envie de disparaître, et pourtant tu fais des choses pour rester en vie.
Tu as choisi de prendre un petit chien, pour te donner une raison de vivre. Ça veut dire que tu as envie d'avoir envie de vivre... C'est déjà un début ! Ce serait bien que tu arrives à contacter en toi la source de cette envie d'avoir envie. Parce que visiblement quelque chose en toi ne veut pas que tu disparaisses.

Si tu sais à peu près lire en anglais, je te sur-conseille TYOC. Ce livre permet de se comprendre et de retrouver une unité. C'est une thérapie complète, bien meilleure que la plupart des psys français.

Dans tous les cas, si tu en es à avoir envie de disparaître, c'est sûrement une bonne idée de te faire prendre en charge, oui. Je comprends la frustration de n'avoir personne qui répond à tes appels à l'aide. Mais dis-toi que si tu n'es pas capable de t'aider toi-même, alors c'est une bien trop grande responsabilité pour qui que ce soit de venir prendre soin de toi. Ça fait peur, quelqu'un dont la vie ne tient qu'à un fil. Les amis potentiels sentent ça, et ne veulent pas avoir ta vie entre les mains. Quelqu'un qui est capable de prendre soin de lui, c'est déjà plus vendeur.

Je dis ça un peu crûment, mais c'est pour t'éviter encore plus de frustration à attendre que quelqu'un intervienne. Tant que tu dépends des gens autour de toi, ils ne peuvent pas être des amis et ils auront envie de fuir. Et ça se passera mal avec ceux qui restent. Tu dois d'abord devenir ta propre amie, et je crois qu'en tant qu'amie tu dois prendre la décision de t'emmener vers une prise en charge psychologique.

Et si tu fais cet effort pour toi (parce que c'est vraiment difficile), ce sera un vrai contact avec l'énergie que tu as perdue depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitude pesante   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitude pesante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude
» j'ai fondé une association contre la solitude
» solitude. ..
» Sortir de cette prison que représente la solitude
» pepi solitude de la surdité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NE RESTEZ PAS SEUL :: PRESENTATION en quelques mots (connectez-vous afin de voir entièrement le forum et d'y participer)-
Sauter vers: